8 La remontée

Salvador, Maceo, Recife, Jacare, Fortaleza, 

Je pars donc de Rio au milieu des Avions RED BULL qui font les cakous  en rase-motte entre des bouées au milieu de la baie,  je pars très tôt le matin sinon pas possible … lors de la représentation. Dans les environs de Rio le vent est nul et comme c’est la saison de transition, c’est le calme plat,  moteur en marche me voila parti pour 1000 miles . Rien de spécial cette première journée  bien que la nuit je trouve que je me traine .. nous verra cela  demain matin quand il fera jour pour  l’instant je dors.

Effectivement le matin arrive et le bateau va doucement parce que j’ai les pieds dans  l’eau en sortant de la couchette !! pas beaucoup mais sur toute la surface intérieur 5 cm plus les fond, les coffres et les recoins ça fait des litres, premier moment de surprise  passée pompe de calle  en route pour vider, et suis pas chien je lui donne un coup de main avec un seau et une casserole … il m’a fallu un bon  moment quand même  presque toute la matinée en gros.  Bon réfléchissons, elle vient d ou ? je regarde partout je ne vois rien et de toute façon je n’ai pas talonné , ni touché quoi que soit, le vent se lève je stoppe le moteur me voilà reparti tranquille ,  dans l’après-midi je zieute mes fonds  nickel ouf…  la nuit rebelote plus de vent moteur  donc … et le matin rebelote plein d’eau  encore … donc c’est le moteur je me dis …Putain mais je ne  vois absolument rien. La journée passe je reste allongé sur ma couchette a réfléchir, toujours bien réfléchir avant de faire quoi que soit   je retente le moteur et en même temps je regarde mes fonds et je vois arriver un filet d’eau  je stoppe le Volvo ca pisse plus … elle vient d’où cette flotte bordel alors je suis le tuyau sous les couchettes arrières et dans le coqueron.   (  espèce de petit espace a l’arrière du bateau sous le cockpit )  avec ma lampe , je zieute et voilà le tuyau d’échappement qui sert en même temps à évacuer l’eau de refroidissement du moteur  est un peu fendu au coude de sortie ce qui fait que 80 pourcent d’eau allait dehors avec les gaz et 20 pourcent dans le bateau au bout d’une  nuit de moteur ça fait plus de 1000 litres tu m’étonne si le bateau me paraissait lourd !!  Me suis plié en quatre et je suis allé réparer, pas de souci en 10 minutes c’était fait, heureusement car  en nav  et dans cet espace  plus que réduit j’ai bien cru que j’allais gerber.. Dans des merdes comme ça c’est bien d’être seul, car tu n’as pas à gérer les angoisses des passagers ou équipières, j’avais pleinement confiance dans le bateau,  je n’ai pas eu un soupçon d’angoisse que le bateau pouvait couler et pourtant y avait un paquet de flotte impressionnant.

J’ai eu une toute petite pensée pour le journal Voile et Voilier qui m’avait contacté  à Rio et puis qui m’avait fait comprendre que comme  il ne m’arrive rien d’extraordinaire ça ne les intéresse pas. Et c’est bien vrai les drames font vendre le papier, le bonheur ça n’intéresse personne.

Ma remonté sous la pluie mais avec le vent dans le cul jusqu’a Salvador a été impeccable, je n’ai  pas fait beaucoup d’escale, d’abord je connaissais  et ensuite il pleuvait.. alors autant naviguer.

Me revoilà  a Salvador pas très longtemps car en juillet et aout le temps se dégrade bien.. je reste un mois , je fais la connaissance de POMPON et SEB  ( des supers crèmes de mecs) je mets en majuscule car on va se revoir souvent sur le globe,

ponpon

j’ai connu  d’autres personne aussi super sympa mais pour eux ça c’est mal terminer, un monsieur qui est mort étouffé en buvant une soupe au épaisse au Venezuela,  un autre, arrêt du cœur en Australie et un jeune couple sur un petit bateau qui ont coulé au milieu de l’atlantique en essayant de revenir , mais eux s’en sont sorti ….par hélico . puis quelques autres je me rappelle plus de tous..

Je quitte Salvador  premier stop Maceió, capital des moustiques, et des grappes de raisin presque aussi bonnes que Madère..

Recife, une entrée de Marina digne d’un jeux de rôle, et une connasse a l’accueil qui voulais absolument que j’aille voir les flics , tu parles !  j’avais fait ma sortie ( check out ) a Salvador , c’était pas le moment d’aller voir les autorités, en principe tu n’as pas le droit de t’arrêter après avoir fait ton check out … c est direct un autre pays ..

Apres Jacaré, je resterai la presque 2 mois , exemple de boutique de jacare

statueplastiqyuepo1_6946211977_o (Copier)

C’est ici que j’ai connu Jenny, une marchande de bijoux de rue , et qui va tout laisser tomber pour venir voyager avec moi  et qui va rester dans le bateau 4 ans !!..

vous la verrez souvent a partir de Venez

14828688095_f4c6bdf97e_o

img_7468-1024x768_5668974592_o

 mais comme je sais que la remontée sur les Antilles risque d’être un peu musclée on décide que je reviendrai la chercher en février , nous sommes en septembre ça lui laisse le temps de régler ses comptes avec ses filles,( et c est pas peu dire ) et de se faire un passeport  .

 Renata  et Juliana  les deux grandes filles de Jenny

juliana renata

  Une très jeune fille était aussi partante pour venir avec moi, nous nous entendions très bien,  mais j’ai dit ; non pas possible tu es trop jeune.

Ma petite Fernanda un peu une fille adoptive

14642059068_53578a1a4b_o

 J’ai rien contre les jeunes, mais au Brésil tout marche sur la délation et il suffit qu’il y ai un jaloux dans le village, je te raconte pas les emmerdes que tu peux avoir , et même si les parents sont d’accord au départ après il peuvent très bien te dire qu’il ne l’était pas , rien que pour te tirer du fric . Il y a des filles au bresil qui se font engrosser par différents type et comme ça elle touche du fric de chaque papa ..  au brésil si tu fait un môme pas moyen de s’éclipser, sinon c’est la tôle..  les test d’ADN sont gratuits pour retrouver les papas fugueurs..  il y a même de la pub pour ça dans les wagons réservés aux femmes au métro  a Rio .

les restaurant du bord de la rivière, joue tous les soir a 18h le boléro de Ravel mais comme il ne commence pas pile poil en même temps, ça fait une espèce de cacophonie !!  mais pas grave le brésilien aime le bruit..

Jacare est aussi la région du Foro  musique particulière qui fait danser tout le monde  du bambin en couche culotte  a… sans limite

https://youtu.be/_NUz9Jd8z9o

Beber, Cair e Levantar

 

Un jour arrive un bateau a la marina de Jacare, beau bateau français style ancien, avec à son bord le père et le fils, nous sympathisons  très vite, et devant la bière le fils (beau jeune homme), en l’absence du père  me raconte ses malheurs , il vient de Paris ou il a travaillé quelque années et pas moyen d’avoir une copine, c’était métro boulot dodo.

Je lui dis t’inquiète pas ce soir tu ne vas pas dormir seul, j’explique a Jenny le problème , aussitôt nous partons chez une copine Danielle,

 Danielle ....avec ses atouts 

1322567833_e61d1bf269_o_14642058548_o2251662144_23a16c7ce1_o_14641981570_o (Copier)

 Le soir nous sommes sortis tous les 5, le papa est venu lui aussi  , et Christophe ( lui aussi  c’était un Christophe) n’est pas rentré au bateau pour dormir, et n’a pas dormi seul , le lendemain je le revois qui réintègre son bateau je le prend a part et lui glisse dans l’oreille ; dis donc tu lui a fait mal à Danielle elle est venue me le dire,  il me répond ; Ecoute j’en pouvais plus j’en avais tellement envie !!! ..  je pense qu’il se rappellera de son séjour à Jacare …un bon moment..

De ce village a la grande ville (Juan Pessoa) il y a un  petit train comme autrefois bien sympa .

Je suis allé a un concert aussi une fois , le spectacle est aussi bien sur la scène que dans la salle, tout le monde danse, et crie , la sono dans la salle hyper saturée , donne une musique de merde, et tout autour marchands de brochettes et autres boissons , par contre j’ai vu un mec bourré qui a été mis dehors manu militari par le sécurité,   dans cette salle il y a avait peut-être 2000 personnes  coude a coude, me rappelle des vues splendides.. mais bon Jenny était avec moi .

Je suis bien oblige de partir vu que j’ai dépassé  mon temps de visa de 2 mois !!  il Ne faut pas trop tirer sur l’élastique. Je vais mes au-revoir à Jenny et les autres…

En partant le moteur fait de la mayonnaise, et l enrouleur est bloqué Je vais des réparations de fortune on verra plus tard en Guyane.

Le trajet comme prévu a été rapide vent et vague par derrière je fais un stop a Fortaleza bien que cette ville a très mauvaise réputation.

J’arrive par vent  fort, de travers, et il faut se glisser entre deux autres bateaux en marche arrière tout en ayant mis l’ancre 20 mètres en avant devant la place, vous imaginer !! seul a la manœuvre ,  Heureusement Pompon et sa bande sont là attrapent mes haussières et me voilà bien amarré mais j’ai petit coup de mou , Viens boire une bière me dit Pompon ça va te remonter je me siffle ma petite binouze , et voilà t y pas que je me sent mal , je vais tomber dans les pommes, je retourne en vitesse dans mon bateau il est à deux pas , je m’allonge et je regarde mes pieds AH putain je me suis décollé l’ongle du gros orteil  j’ai rien senti dans la précipitation des manœuvres d’accostage…

Le premier jour et le premier soir suis reste couche, pour me remettre de mes émotions, le responsable de la marina ne m’a pas fait de difficulté car je suis en transit donc je paye la marina point final

les maisons de fortaleza

ruebd8_6800105832_o (Copier)

nous sortions tous les soirs, déjà la célèbre discothèque « le pirata » ouvre a 21h et ferme a 22h pour cause complète, ca vous donne une idée  de la chose, avec Pompon nous avons été danser la techno  et je me souviens, que dans une autre salle ou il y a bar, orchestre, et petite restauration, j’avais ma copine de la soirée sur les genoux, la sécurité est venu me dire que c’était interdit d’avoir une fille sur les genoux. Pas de souci nous nous sommes mis debout contre un mur dans un coin de salle et la tu fais tout ce que tu veux tout le monde  s en fou !!

Dans  le taxi qui nous rapporte au bateau la copine de la soirée t’allume déjà un max ; calme un petit peu chérie sinon je vais tacher les sièges !!

14826327644_436a7020b7_o

A Fortaleza les soirs, c’est bien ici que j’ai vu les plus jolies filles du Brésil pour pas dire du monde..

Il y a aussi beaucoup d’anciennes avec beaucoup d’heure de vol  (ça se voit) qui trainent la journée dans les rues ou dans les parcs et qui te montre la marchandise quand tu passes..  

puteyn4_6800106140_o

Avec Pompon  nous décidons de partir en fin de semaine car comme dit mon pote le portemonnaie souffre,  et moi je commence a pisser du sang..   Faut peut-être  qu’on se calme un peu…

Aller va pour la Guyane