en cliquant sur les photos vous accedez a toutes les photos meme celle qui ne sont pas affichez

15 Vanuatu Papouasie, (png) 

Nous quittons les Fidji le 24 mai 2010 sur mer de merde, des vagues et peu de vent, je mets le moteur quelques heures pour nous libérer de ce lieu, car Christophe le garçon que nous avons pris du bateau de Pompon avec sa copine, est un peu malade, heureusement ca ne dure pas et les alizés arrivent et nous poussent gentiment sur mer sympathique, du coup mes passagers deviennent souriant, ouf.

Pour eux comme pour nous, 5 jours ce n n’est pas très long, mais quand tu es malade c’est 5 jours en enfer. Le bateau file vite, et nous aurons juste un orage un après midi, nous allons arriver de nuit d’après mes calculs alors je diminue la vitesse pour la grande joie de l équipage afin d’arriver quelques heures plus tard au petit matin. Sur l’arrivée mon sondeur me fera des fantaisies je pense que se sont des raies qui passent juste sous le bateau pour que d’seul coup et cela plusieurs fois il me dit 5 mètres alors que nous sommes dans les plus 100 mètres.( après 150 mètres le sondeur n’ indique plus ) et pour Pompon même phénomène. Donc après 5 jours de nav nous arrivons à Port Vila. Je n’ai aucun souvenir des formalités donc elles dont dues être simples,

Au mouillage plein de bateau et nous aurons même un voisin pas ordinaire .un petit hydavion . .

 la belle mumu au mouillage avec l hydavion a cote

IMG_8194 (Copier)

Nous resterons quelques semaines a trainer le au bar, et  un soir  Jenny nous fera une danse sexy a la barre sur la musique du film 9 semaines et demi, a en pisser de rire dans sa culotte.

 

 

Puis je ferai mon check out avec le papier qui autorise à visiter les iles, car si tu restes plus d un mois tu payes pour chaque jour supplémentaire une taxe. je me rappelle simplement qu’il a fallu que je montre mes bouteilles de whisky que j’ai acheté en duty free car on a droit a un certain nombre pas plus.

Nos passagers devant repartir d Espiritu Santo nous allons trainer d ile en iles. Nous avons fait presque toute les iles sur notre route, l’avant dernière Ureparapara, mérite un zoom avec Google en fait c est un volcan qui c’est ouvert et ce qui fait une baie intérieur entoure de haute falaise, l’entrée et la sortie ont été sport, vagues et vent dans la passe mais pas tres longtemps .

Notre première halte ce sera dans un coin ou personne n a voulu que nous allions les voir car ils ont des jardins secrets et ils ont peur de faire piquer des légumes autre fruits.

 il  va au jardin ...chut personne ne sait ou  il est .

IMG_8218 (Copier)

Seconde halte, superbe, et partie de foot, avec les jeunes et après, diner chez l habitant. Super sympa, sauf que pour repartir , tu sors de l’abri et tu te prends 35 nœuds de vents en 2 secondes ca a couché le bateau, le temps de rouler ( vive l’enrouleur) le génois et prendre le ris mes passagers sont devenu un peu blanc ,merde au soleil il en bronze pas ?

 

 

 

IMG_8224 (Copier) IMG_8236 (Copier)

 

 

Une autre halte vraiment sympa les Lamentins et tortues étaient autour du bateau, Christophe Jenny et Camille la copine de Christophe , s’en sont donne à cœur joie en plongées pour voir. Nos passagers iront à des manifestations touristiques, mais elles sont relativement chères.

 

IMG_8294 (Copier)

 

 

A Espiritu Santo, nous sommes mouillés devant le terrain de foot des filles, alors tous les soirs Jenny y va du coup on deviendra super copain avec toute cette bande de filles. Nos passagers nous quittes après être resté quelques jours à visiter cette ile.

 

IMG_8356 (Copier)

Nous avons repéré en voiture un coin sympa donc nous décidons d aller y faire un tour avec le bateau, au « le trou bleu » Pour rentrer au mouillage, tu sers les fesses, c est chaud chaud, 2 mètres d eau a marée haute et des cailloux partout très près avec un courant heureusement qui t’aide. Une fois passé nous sommes dans un coin de paradis derrière cette ile Oyster Island, quelques bateaux sont ici, depuis peu et d’autre depuis des lustres. C’est d’ici que nous irons au trou bleu avec le dinghy, lieu vraiment magique, sur la rivière qui t’y conduit, l eau est tellement claire, tu te crois en train de voler avec ton youyou, tu ne sais plus si tu es sur l’eau ou en l air, c est vraiment magique, tu as l’impression que le fond est la, sous quelques centimètres en fait c’est plusieurs mètres.

IMG_8425 (Copier)

IMG_8419 (Copier)

 

Le mouillage des deux cascades sur Vanua Lava aussi est super sympa, nous ferons la connaissance d un instituteur, qui parle français, et qui voulais absolument dialoguer avec nous. Et je ferai toute une grande balade avec comme guide une toute petite fille Il y a des chauves souris vraiment balaises , et sur certaines iles il les chasse avec à la 22 Pour les manger , bien sur

l instituteur et son epouse.

 

 

IMG_8466 (Copier)

 

IMG_8460 (Copier)

.

 Ureparapara sera notre avant dernière escale ou en arrivant nous donnerons le produit de notre pèche au chef du village, ce qui nous vaudra une grande considération. Au Vanuatu lorsque tu arrives dans un village tu dois donner quelque chose au chef . Nous resterons 2ou 3 jours ici on se sent vraiment au bout du monde.

 

IMG_8486 (Copier)IMG_8487 (Copier)

Je vais forcer la belle Mumu, car nous avons 55 miles à faire pour le dernier mouillage et je voudrai bien y arriver avant la nuit, donc des que le jour se lève nous partons, et comme les alizés ne sont toujours pas fainéants , nous arriverons dans les temps dans la baie de Tega. Mais en contournant la pointe, le vent est plus fort le bateau est littéralement propulsé, en avant, et c’est la bien sur, que nous prenons un superbe poisson, et Jenny qui me dit ralenti, ralenti, je ne peux pas le sortir de l’ eau tu vas trop vite, je roule le génois et ouf voila la belle bête.

 

IMG_8457 (Copier)

Au mouillage nous en ferons profiter les voisins 2 ou 3 jours de suite poissons au menu ca va , après c’est bon tu dis vivement une boite de cassoulet.

300 petits miles pour arriver sur les premières iles des Salomon. Santa Anna. Superbe mouillages devant un village ou ici aussi , je ferai un cadeau au chef du village, le cadeau et ben c est du papier à poncer, coup de bol, j’avais acheté tout un rouleau je crois en NZD et comme ici ce sont des sculpteurs et qu’ils font plein de choses avec le bois, le mec était aux anges avec les 5 ou six mètres de papier à poncer.

 

Jenny bien sur recommencera son foot et après , ce sera la séance de tressage de cheveux genre rasta. Et a force de côtoyer ces filles, forcement Jenny à la tête qui lui démange, les poux sont ici dans les cheveux de la brésilienne et ils sont au paradis les cocos il y a de quoi se planquer. Un jeune couple viendra nous vendre un crabe des cocotiers, j ai jamais mangé un crabe aussi bon, pas étonnant que ce sois une espèce protégée.

 

IMG_8516 (Copier)

Nous passerons un cap du cote de Tawasu….. avec un bon vent mais courant contraire donc des vagues gigantesques mais sans danger car elles ne déferlent pas c’est seulement des montagnes d’eau d’ au moins 15 mètres de haut qui arrivent et comme nous avions un bon vent dans le cul nous jouerons au montagne russe pendant 2 ou 3 miles mais vraiment la, j'ai tenu la barre pas question de laisser le pilote automatique gérer ca . Et pas question de changer de cap trop tard , et de faire demi tour impossible , je n aurai pas du serrer de si près la cote , pour voir le paysage , belle connerie. Tous les caps sont des pièges à con.

Nous allons remonter sur Honiara pour faire notre entrée, nous ferons une halte a la pointe sud de cette ile Guadalcanal, pas loin du village de Makina , j’étais entrain de bricoler dans le cockpit, avec des jeunes enfants du village qui trop jeunes pour aller faire un foot étaient restés avec moi , lorsqu’ arrive une bande d’ado avec 4 ou 5 pirogues. Je me suis dit , ceux la ils viennent pour me piquer quelque chose, et on palabre tout un moment , et puis après un bon moment ils s’en vont , je me dis ; tient il ne m’ont rien pris bizarre , grave erreur le soir arrive et je vois qu’il mont pris mes deux feux de mouillage automatique , c’est vraiment nul s’ils me les avaient demandés je leur aurai donné car ce n’est pas très efficaces ces lampes autonomes.

 pendant ce temps la , les ado venaient me voir.

IMG_8545 (Copier)

Nous voila reparti direction Honiara, un stop pour la nuit assez loin d’une ile mais abriter a 11 heures de soir on frappe sur la coque, je me lève, et je vois un mec dans sa pirogue qui gesticule et me fait comprendre par geste qu’il faut que je paye pour rester ici. Je l’envoie carrément se faire voir, et lui fait comprendre qu’il revienne demain. Le lendemain matin nous sommes partis sans attendre le mec, non mais des fois !!! J’étais prévenu que les Salomon étaient un coin un peu voleur deux fois en deux jours de suite ca se confirme.

Nous voila arrive au yacht club ou, c’est ancre a l’avant et une longue ligne sur l arrière attachée aux rochers, la aussi le vent est de travers, histoire de bien t’emmerder, bon les voisins de mouillage connaissent le problème et deux dinghy viennent nous aider. On se retrouve tous au bar le soir pour la binouze sympa .

le bar ....ET les bateaux taxis

IMG_8572 (Copier) IMG_8573 (Copier)

Pour les formalités en ce 17 aout 2010, c est cool il y a un exemplaire en français , première fois que j en ai un dans ma langue. Le personnel masculin reluquera la photo du passeport de Jenny avec des commentaires flatteurs pour elle , heureusement qu’elle ne les a pas entendus .Nos voisins un couple de docteur NZD , qui font du bénévolat d iles en ile nous passerons des bonnes soirées en leur compagnie.

Dans les rues, a Honiara, je ne voudrais pas trop y trainer la nuit, déjà le jour c’est un peu limite. Surtout lorsque tu viens de faire des provisions, et quand je pense qu’il ya un mec une fois qui m a dit ou écrit que faire les courses ce n était pas l'aventure, ok pour la rochelle, mais va a Honiara , ou plus tard comme nous le verrons , Port Moresby , ou comme bien avant au Venezuela, et on en parle. Jenny toujours avec ses poux, trouve moyen de copiner avec des petites dames, qui lui ont vendu des sacs, et autres bricoles, et encore quelques poux en plus. Nous allons essayer tout les shampoings et traitement possible mais rien n y fait je sens qu’il falloir passer a la grande décision. Nous ferons le plein de la cambuse et le 23 aout 2010 nous quittons les Salomon avec toujours les alises qui nous poussent direction les Louisiade , ou le peuple oublie ,dans environ 400 miles nous y serons .

 mouillage aux louisiade

IMG_8593 (Copier)

Les quelques iles au Louisiade sont peu habitées ,nous leur donnerons du riz, et autres produits de base en échange et encore du papier pour poncer ,nous recevrons des langoustes et aussi ce sera le moment ou Jenny dira adieu a son fusil sous marin , car elle en fera cadeau a un pêcheur, elle en aura gros sur le cœur mais comme de toute façon dans les eaux que nous allons trouver elle ne pourra plus s’en servir, et que, le laisser dans le bateau sans servir il sera H.S. dans quelques mois, alors autan faire un heureux.

 

IMG_8595 (Copier) IMG_8592 (Copier) IMG_8500

Je donnerai même une batterie bien fatiguée et le jeune viendra nous voir avec sa sœur , en fait il voulait que la sœur me remercie a sa manière . je lui est offert une bière et je les remis dans leur pirogue avec la batterie, déjà avec une seule bière le garçon était déjà un peu …allume.il est revenu avec un cadeau pour moi....un bateau 

 

IMG_8606 (Copier)

Nous quitterons les eaux claires des Louisiade pour Port Moresby dans 370 miles environ. Une fois sortie de ce big lagon des Louisiade, nous changeons de direction et le vent sera orienté un3/4 arrière ce qui nous permettra de faire une bonne nav , quelques bateaux de pêches industrielles viendrons me cassez les pieds et bien sur la nuit, je devrai changer plusieurs fois de route.

Dans notre dernière nuit en passant encore pas loin d un cap, le vent se mettra a nous pousser très très fort a sec de toile la belle Mumu fait plus de 6kn le vent hurle dans les haubans d’une force, il faut crier pour se parler, j ai voulu aller pisser , juste au moment ou je mettais le pilote pour 1mn une salope de vague m’a projeter sur l autre bord du cockpit et je me suis retrouvé avec le winch d’en face dans les cotes . Fini l’envie de pisser, j’appelle Jenny et lui confie la barre et je vais m allonger pendant deux heures sans pouvoir ne rien faire.

Avec le soleil qui se lève , le vent se calme la mer devient plate je renvois toute la toile et au début d après midi nous arrivons devant le yacht club ou je mouille devant les pontons avec d’autres bateaux qui arrivent direct de la nouvelle Calédonie avec a bord la sacrée Mélanie.

SAM_0618 (Copier) IMG_7260 (Copier)

 

Ici dans la superbe marina, tout est beau, mais des que tu franchis la grille, ce n est plus pareille, en journée le risque est moindre, mais des que le jour tombe, aller au supermarché qui est a 300 mètres devient un peu dangereux, alors deux gardes t'accompagnes. Et t'escorte aussi pour le retour car en fait ce sont les provisions qui attirent les voleurs, et comme ici une vie ne vaux pas grand-chose, tu peu te faire tuer pour deux boites de conserve.

IMG_8639 (Copier)

Dans les villages dans la campagne ce n’est plus pareille, nous ferons une halte, dans un village très sympathique, avant de prendre la direction du fameux détroit de Torres. Nous resterons donc 10 jours dans la marina le temps de réparer encore une fois de plus mon annexe, car en revenant de la ville, il fait tellement chaud dans la marina, qu’une soudure a lâchée sur 10 cm et bien sur tout un cote est plat, me revoilà transformé en papy SICA Le 10 septembre je ferai mon check out, pour l Indonésie, auparavant nous avion été a l ambassade , faire le visa d entré indonésien.

16 Torres, Indonésie, Malaisie